Une carte mentale d’introduction à une méthode de mémorisation

De nombreuses techniques de mémorisation existent pour retenir une suite de chiffres. L’une d’elles, appelée méthode des “tables de rappel” ou encore “Grand Système”, se base sur un codage des chiffres par certaines consonnes de notre alphabet.

Il suffit de bien connaitre le codage des chiffres 0 à 9 pour se constituer un dictionnaire qui vous permettra alors de retenir facilement des numéros de téléphone, les décimales de Pi, des mots de passe, etc.

Voici l’association chiffres-mots sous la forme d’une carte mentale :

Carte heuristique sur la méthode du code chiffre-lettre

L’association, basée sur les sonorités, est donc la suivante :

Le son t ou d représentera le 1. Ainsi, un dé convient bien. On aurait également pu choisir le mot tas ou thé ou encore toit (noter que le deuxième t ne se prononce pas donc il n’intervient pas dans le codage).

De la même façon, 2 est associé au son n. Il pourra ainsi être représenté par un nez (ou un nid).

La suite de la table de rappel est la suivante :

3 => m ; 4 => r ; 5 => l ; 6 => j, g ou ch ; 7 = k, qu ou gu; 8 => f ou v, 9 = b ou p et enfin 0 => s ou z.

Comment mettre en pratique cette méthode ?

Commençons par exemple simple : Pour appeler les pompiers, vous faites le ??… le 18 car il y a “du feu” (soit du pour 1 et feu pour le 8). Vous pouvez donc construire des phrases entières en vous basant seulement sur la sonorité des mots qui la constitue.

Prenons maintenant ce numéro de téléphone (fictif) : 13 67 04 70 24

ce qui donne par exemple “dame chic sur case noire”. Maintenant, à vous de visualiser la propriétaire de ce numéro de téléphone habillée avec une belle robe sur la case noire d’un échiquier géant. Idéalement, votre image mentale doit être loufoque ou drôle pour mieux la retenir.

Je peux vous garantir qu’à tout moment si vous visualisez cette scène dans votre tête, vous retrouverez sans difficulté son numéro de téléphone !

Vous pouvez bien sûr vous aider des tables de rappel déjà constituées et construire votre histoire avec ces mots (voir les liens ci-dessous).

Par exemple : si je veux mémoriser le nombre Pi, je peux imaginer cette scène : un MouTon (31) se promène tranquillement sur une RouTe (41) quant il tombe sur une énorme LouPe (59) sur le bas côté ! Il la prends, regarde au travers et voit apparaitre une NiCHe (26), etc., etc. A vous de constituer votre propre histoire.

Les sites suivants mentionnent d’autres usages et de façon bien plus exhaustive que ce court billet.

Bonne lecture sur :