Une étude qui en dit long…

Un article d’Accenture donne les résultats d’une étude réalisée sur 1000 cadres des Etats-Unis et du Royaume-Uni.

Voici quelques-uns des résultats de cette étude :

> Les directeurs passent 2 heures par jour à la recherche d’information et 50 % de celle obtenue serait sans intérêt à leurs yeux ;
> Près de 3 répondants sur 5 ne parviennent pas à accéder à l’information intéressante dans l’entreprise, alors qu’elle existe ;
> 42 % utiliseraient de fausses informations au moins une fois par semaine ;
> 40 % observent de la rétention d’informations au sein même de leur société ;
> A l’inverse, 40 % considèrent que l’information est tellement disponible qu’ils mettent longtemps à trouver les données qui les intéressent.

Un sondage ne colle pas nécessairement à la réalité mais la tendance semble bien marquée : le Knowledge Management a de beaux jours devant lui…

Cartographie de l’information : l’avenir des moteurs de recherche

Après lecture d’un article de Stéphane Chaudiron (professeur en sciences de l’information et de la communication ; chargé de mission au sein du bureau de l’information scientifique et technique du Ministère de la Recherche), lu sur Abondance, je reviens sur un thème qui à mon avis va (ou tout au moins devrait) constituer une rupture technologique au niveau des moteurs de recherche : la visualisation de l’information et la prise en compte de ses aspects sémantiques.

Bien que des avancées notables soient proposées par les moteurs Kartoo ou Exalead notamment, nous sommes encore à l’age de pierre me semble t-il pour la majorité des moteurs qui affichent des résultats sous la forme d’une liste textuelle.

Pour être pertinente, cette approche devra s’appliquer à de gros corpus. L’idée est non seulement d’améliorer l’ergonomie des outils de recherche mais aussi d’activer des fonctions cognitives favorisant un processus décisionnel plus efficace.